Emmanuel Dall'Aglio - Lente neige

7 juin 2021

Pourquoi j’ai écrit Lente neige ?

Quelle est la part de volonté propre dans un livre de poèmes ? je l’ignore.

Sans doute publie-ton un livre pour une page ou deux secrètement souhaitées, en ce qui concerne cet ouvrage, me tient à cœur ces lignes où je tente de restituer ce que j’appelle maladroitement : « l’expérience du cloître » - l’Orient dira : « Avaler sa naissance ! »

Les mots permettent, parfois, le passage – profitons de leur fatigue…

Extrait

« Alors enfant, séparé de ma mère, écarté de mon père – dans le cloître de ce monastère – à égalité

d’âme, si j’ose dire, avec la pierre, le ciel et l’énigme de ce lieu dont la vocation m’était parfaitement

inconnue. C’est presque cinquante ans plus tard que, lentement, se révèle ma fidélité à ce que fut cet

instant – et d’une façon aussi misérable que le vase qui s’affaisse entre les mains du potier quand la

terre ne « veut » pas, sans doute me faudra-t-il encore cinquante ans à escrimer ma raison ! »

*

  • « Toi dont j’ignore la main
  • et le pas accoutré de nuit.
  • Mon ami, quel fleuve t’emporte ?
  • En son contraire tu diras ta mémoire,    
  • en son hasard tu vivras ta chanson.
  • Un fleuve t’emporte, qui n’en savait rien. »

Lente neige par EMMANUEL DALL'AGLIO - François Bidault aux éditions Cheyne.

usersmagnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram