Aphorismes, Daniel Berghezan, éditions Musimot, mars 2022

12 juillet 2022
|

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pourquoi j’ai écrit ce livre

« Par la joie, la beauté du monde pénètre notre âme ; par la souffrance elle nous entre dans le corps. »  Simone Weil, la Pesanteur et la Grâce.

Profondément marqué par la lecture de Simone Weil, j’ai remarqué que bon nombre de ses profondes pensées pouvaient s’exprimer sous une forme dépouillée très suggestive.  Ce simple constat m’a incité à écrire ces aphorismes à méditer.  Ils évoquent ces thèmes fondamentaux que sont Dieu, la beauté, la souffrance, la vie, l’infini, le bonheur, l’écriture… La parole s’est ici décantée pendant des années. J’aimerais pouvoir partager avec le lecteur les fruits de ce cheminement intérieur.

Extraits

Sur l’écriture :
Le poème est la grâce du manque métamorphosé en langage.

Dieu même s’est-il jamais arrêté d’écrire ?


Sur l’infini :

L’homme : chair et plaie de l’infini.

Le bond n’est grand que par l’appui qui le vérifie.


Sur la beauté :
La beauté est le sein donné au plus petit instant.

Sans l’homme, la splendeur du monde resterait muette.



Sur la vie :
La vie est immense dans ce qu’elle cherche à nous faire comprendre.

Du poème comme de la vie, ne vouloir sortir qu’endetté.



Sur Dieu :
Dieu, le silence le mieux écouté.

Si Dieu n’était qu’une question, elle n’en serait pas moins sublime.

usersmagnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram