Les lectures d'Agnès Gueuret

14 octobre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’INCONSOLATION, Claude Plettner, Bayard « J’y crois », Paris, Mai 2021

Ne manquez pas ce parcours si justement ébauché de notre condition humaine. L’auteure nous y entraîne avec alacrité, elle y a mis de sa propre expérience et elle nous livre ses pensées et sa quête dans une écume savoureuse nourrie de ses lectures. La mort, le chagrin, le deuil, la douleur, les larmes, toutes ces réalités qui nous taraudent, autant de thèmes abordés ici. N’ont-ils pas provoqué à toutes les époques les réflexions des philosophes, des poètes, des écrivains, mais aussi des religieux qui eux, hélas, manquent souvent le coche ! Et voilà comme à nouveau la grande question surgit : « Et Dieu, dans tout cela ? » Surtout : « Quel Dieu ? » Car existe-t-il un Dieu qui puisse répondre avec justesse aux humains quand le malheur les frappe ? Le Dieu de Job ? Le Dieu capable de rejoindre l’autre dans les abîmes de la souffrance, jusqu’en sa mort même pour les faire siens sans s’y perdre tout entier ? Dans le clair-obscur de ce cheminement sans concession, s’ouvre au bout du chemin, la possibilité de la joie : car, nous dit Claude Plettner, c’est du tragique de la vie, du fond touché des abîmes que surgit sereine et grave la musique de la « joie qui demeure ».

usersmagnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram