Valérie Zenatti et éditions Arfuyen, lauréats 2020

14 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La lauréate

Le prix 2020 a été décerné par notre jury sous la présidence de Sylvie Germain à :

Valérie Zenatti, Dans le faisceau des vivants, Éditions de l’Olivier

Le 4 janvier 2018, la romancière Valérie Zenatti apprend la mort d’Aharon Appelfeld alors qu’elle est dans l’avion qui l’emmène à Tel Aviv pour le rejoindre. Leur relation n’était pas seulement celle d’un écrivain et de sa traductrice, mais celle de deux âmes sœurs malgré la différence d’âge. Le rapport qu’ils avaient tous deux avec la langue hébraïque, apprise à l’adolescence, à leur arrivée en Israël, créait chez eux une communion d’esprit. Le moment de sidération passé, Valérie Zenatti cherche à garder cette voix qui résonne en elle, dans ce récit intime en forme d’ode à la vie, et ramène ainsi le grand écrivain israélien dans le faisceau des vivants.

Mention spéciale

Le jury a souhaité à l’unanimité récompenser la persévérance du travail d’un éditeur pour faire découvrir le trésor d’humanité que recèlent les plus grandes œuvres littéraires, philosophiques et spirituelles en attribuant une mention spéciale aux éditions Arfuyen. www.editionsarfuyen.com

Depuis 45 ans, l’éditeur Gérard Pfister mène un chemin peu banal, en dehors de tous les conformismes et les contraintes économiques, à l’écart des cénacles comme des bureaucraties : « La liberté est un luxe que nous nous payons sans aucun moyen, seulement par la rigueur et la persévérance », dit-il.
Son vœu le plus cher : « que nos livres puissent servir à de jeunes lecteurs, les aider à être libres. À s’éveiller au mystère, au miracle de notre destin. A faire apparaître, rien qu’un instant, une étincelle de lumière, parfois, dans le gris des journées. »

Sélection 2020

  • Delphine Dhombres, Hommes de l’ombre. De la visite à la rencontre en milieu carcéral (Nouvelle cité).
  • Ryad Girod, Les Yeux de Mansour (P.O.L.).
  • Fabrice Hadjadj, À moi la gloire (Salvator).
  • Yannick Haenel, La Solitude Caravage (Fayard).
  • Dai Sijie, L’Évangile selon Yong Sheng (Gallimard).
  • Valérie Zenatti, Dans le faisceau des vivants (L’Olivier).
  • Camille RiquierNous ne savons plus croire, DDB

Composition du Jury

Sylvie GERMAIN, présidente du jury, Leili ANVAR , Karima BERGER, Geneviève BOUCHIAT, Catherine CHALIER, Olivier GERMAIN-THOMAS , Monique GRANDJEAN, Alexis JENNI , Vincent MORCH, Colette NYS-MAZURE, Christine RAY, Alain VIRCONDELET

Communiqué de presse

usersmagnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram