Véronique Margron et François Sureau, lauréats 2011

2 novembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES LAURÉATS

CATÉGORIE ESSAI, VÉRONIQUE MARGRON, POUR FRAGILES EXISTENCES (BAYARD).

CATÉGORIE LITTÉRATURE, FRANÇOIS SUREAU, POUR INIGO (GALLIMARD).

COMPOSITION DU JURY

Présidé par Christophe Henning, chef du service Religion de Pèlerin, le jury de ce prix était composé de Guy Aurenche, Roger Bichelberger, Henry Bonnier, Geneviève Bouchiat, Monique Grandjean, Colette Nys-Mazure, Joël Schmidt, Khaled Roumo et Alain Vircondelet.

CÉRÉMONIE

Christophe Henning, président de l'association et du Prix des Ecrivains croyants, a remis le 31e Prix aux lauréats de 2011 le 7 juin à François Sureau en catégorie littérature, et Véronique Margron en catégorie essai. La manifestation avait lieu aux éditions Gallimard, à Paris, en présence des membres de l'association, des professionnels du livre, éditeurs, libraires, écrivains, amoureux du livre.

« Ecrire, c’est le labour de soi, labour du cœur longtemps aride pour le rendre réellement vulnérable, d’une vulnérabilité contagieuse, qui repousse l’indifférence et le sommeil, écrivait notre fondateur Olivier Clément en 1978. Ainsi, une littérature secrètement aimantée par la foi doit apporter comme un apprentissage de l’attention : attention aux tendresse inapparentes du quotidien, à ses merveilles. » Cette définition du labour de soi, du labeur d’écrire, semble décrire l’œuvre des deux lauréats." Christophe Henning

usersmagnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram