Christiane Rancé et Philippe Le Guillou, lauréats 2013

21 février 2013
|

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les lauréats

A l'issue des délibérations, le jury du prix des Ecrivains croyants a décerné le prix 2013 à :

Christiane Rancé pour "Prenez-moi tout mais laissez-moi l'extase" (Le Seuil) en catégorie essai, au deuxième tour.

Philippe Le Guillou pour "Le pont des anges" (Gallimard) en catégorie littérature, au cinquième tour.

Sélection 2013

en catégorie Essai, six livres ont été sélectionnés :

  • 1. Mohammed Aïssaoui, L’étoile jaune et le croissant, Gallimard
  • 2. Boris Cyrulnik, Sauve-toi, la vie t’appelle, Odile Jacob
  • 3. Jean Lavoué, La voie libre de l’intériorité, Salvator
  • 4. Christiane Rancé, Prenez-moi tout mais laissez-moi l’extase, Le Seuil
  • 5. Henri Tincq, Jean-Marie Lustiger, le cardinal prophète, Grasset
  • 6. Jean Vanier, Les signes des temps, Albin Michel

en catégorie Littérature, six livres ont été sélectionnés :

  • 1. Olympia Alberti, L’or perdu de la joie, Salvator
  • 2. Gwenaëlle Aubry, Partages, Mercure de France
  • 3. Guy Delisle, Chroniques de Jérusalem, Delcourt
  • 4. Amin Maalouf, Les désorientés, Grasset
  • 5. Philippe Le Guillou, Le pont des anges, Gallimard
  • 6. Claude Pujade-Renaud, Dans l’ombre de la lumière, Actes Sud

Composition du jury

Le jury, composé de membres de l’association de différentes traditions religieuses, est actuellement présidé par Christophe Henning, président de l'association des Ecrivains croyants. Les autres membres du jury sont : Guy Aurenche, Roger Bichelberger, Henry Bonnier, Geneviève Bouchiat, Monique Grandjean, Victor Malka, Colette Nys-Mazure, Joël Schmidt, Alain Vircondelet.

Cérémonie

C'est au musée Antoine Bourdelle, à Paris, qu'a eu lieu le 23 mai la remise du prix 2013 des Ecrivains croyants à Philippe le Guillou, catégorie roman pour Le pont des anges (Gallimard) et à Christiane Rancé, catégorie essai pour Prenez-moi tout mais laissez-moi l'extase (Le Seuil).

Après la présentation du prix par Christophe Henning, président de l'association, et l'évocation des oeuvres primées par Colette Nys-Mazure et Monique Grandjean, les deux lauréats recevaient une oeuvre de bronze sculptée par Fleur Nabert, en présence de l'artiste.

usersmagnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram