S'il suffisait d'écrire....

5 janvier 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aux jours saignés…

Dans la béance active de l’âme fécondée, le ciel pose un chemin de mots et de pensées…

Tout commence avec les jours saignés, avec cette blessure venue ensemencer d’un avenir, l’idée… Elle jaillit, se répand, s’épuise à exister, vient remplir les silences, et creuser le « créé »…

Le cœur agenouillé se dresse dans les mots, s’élance dans l’espace jusqu’à se rencontrer ; clair de lune de phrases, halo d’humanité, toute l’inexistence posée sur le papier…

Et l’ombre qui prenait en otage les jours, s’efface et se replie à l’intime recours, d’intemporalité…

Et l’azur qui vivait caché sous « l’exister », vient souligner les heures d’un recommencement…

Le tourbillon s’apaise, l’âme se densifie, les peurs comme les pleurs séchés de l’intérieur…

Dominique Bouffies

usersmagnifiercrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram